Les saints du calendrier et les dictons

Automn

Fêtes du 27 janvier

Ste-Angèle de Mérici

Ste-Angèle de MériciNative du diocèse de Vérone, en Italie du nord, elle entre dès l'âge de 15 ans chez les tertiaires franciscaines. Au cours d’un pèlerinage qu’elle effectue en Crète et en Terre sainte, elle devient brutalement aveugle, mais poursuit tout de même son voyage. Sur le chemin du retour, elle retrouve la vue après avoir prié devant un crucifix installé sur le lieu même où elle l’avait perdue. En 1535, elle fonde l'Institut des Ursulines (1474-1540)
Source de l'image : Catholic Online

Ste-Candide

Mère de Saint-Éméré, veuve recluse en Espagne (+ vers 798)

Ste-Dévote

Jeune fille corse, elle est élevée par une nourrice chrétienne. Lorsque Dioclétien décrète la persécution, elle se réfugie chez le patricien Eutice, mais les officiers la retrouvent. Sommée de sacrifier aux idoles, elle refuse et est soumise au supplice (+ vers 300). Selon la légende, une tempête survint pendant le transport de son corps, mais une colombe, s'échappant de sa bouche, apaisa les flots et guida même le navire jusqu'à Monaco, où sa dépouille repose depuis lors. Patronne de la principauté, un feu d'artifice et tiré en son honneur chaque année au jour de sa fête.

St-Gamelbert

Curé en Bavière (+ vers 800)

St-Julien du Mans

Fils d'une puissante famille de la noblesse romaine. Après avoir été admis à l’épiscopat, il est chargé de se rendre dans les Gaules afin d’évangéliser la région habitée par les Cénomans. Accompagné d’un prêtre et d’un diacre (Thuribe et Pavace), il s’installe dans la ville du Mans, dont il devient le premier évêque. Au cours de son épiscopat, il parvient à évangéliser une grande partie de la région la région et tente également de mettre fin aux pratiques druidiques. Vers la fin de sa vie, il abandonne sa charge au profit de Thuribe et se retire comme ermite dans un lieu qui correspond aujourd’hui au village de Saint-Marceau (Sarthe). De nombreux miracles sont attribués à Saint-Julien, dont les reliques auraient été découvertes quelques siècles plus tard dans une église de la région de Saint-Victeur (+ vers 250)

St-Loup (Leu) de Chalon

Fils d’un couple de nobles bourguignons, il devient évêque de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Ami et correspondant du pape Saint-Grégoire le Grand, il est particulièrement reconnu pour avoir œuvré au soulagement des pauvres et pour être fréquemment intervenu auprès des autorités en faveur des prisonniers et des condamnés à mort (+ vers 610)

St-Maure (Marius) de Bodon

Originaire de la région d’Orléans (Loiret), il devient moine l'abbaye de Bodon, à Val-Benoît (près de Sisteron, en Provence), dont il devient l’abbé. Tombé malade alors qu’il effectue un pèlerinage sur la tombe de Saint-Martin de Tours puis sur celle de Saint-Denis de Paris, il recouvre la santé après que Saint-Denis lui fût apparu. Au cours d'une retraite qu’il effectue dans la forêt durant le carême, une vision lui révèle la future destruction de son monastère par les Barbares. Plus de trois siècles plus tard, la prophétie se réalise sous les effets combinés des Sarrasins et des Normands. Miraculeusement préservées lors du pillage, les reliques de Maur sont ensuite transférées à Forcalquier (+ vers 555)

St-Natalis d'Irlande

Disciple de Saint-Colomb, il est l'un des grands fondateurs de monastères dans le nord de l'Irlande (VIe siècle)

St-Vitalien

Fils d'Anastase, il est élu 76e pape en 657. Son pontificat est marqué de plusieurs conflits avec les patriarches de l'église orientale. Un autre conflit l'oppose également à l'archevêque de Ravenne, provoquant une rupture entre ce dernier et le Vatican (+ 672)

Haut de la page

Phase de la lune


.
.

Dicton du jour

Beau temps à la Saint-Julien,
Promet abondance de biens

Prénoms à fêter

  • Angélique
  • Angélique-Anne
  • Angélique-Denise
  • Angélique-Françoise
  • Angélique-Michelle
  • Angélique-Rosalie
  • Angélique-Rose
  • Angélique-Sylvie
Ornamental

Les saints du calendrier et les dictons  ©  1997-2021