Les saints du calendrier et les dictons

Automn

Fêtes du 16 avril

St-Benoît-Joseph Labre

St-Benoit Joseph LabreAîné d’une famille de 15 enfants de la région de Boulogne, dans le nord de la France, Benoît-Joseph est éduqué par son oncle, qui est curé de paroisse. Au décès de ce dernier, il tente d’entrer chez les moines trappistes, chez les chartreux et chez les cisterciens, mais sans succès. Il passe alors plusieurs années à errer dans divers pays d’Europe puis à Rome. Il passe son temps dans les cathédrales, en totale adoration. Il subsiste grâce à la mendicité et opère de nombreux miracles, notamment des guérisons. Admis dans un hôpital, il y meurt d’épuisement à l’âge de 35 ans (1748-1783)
Source de l'image : Blog Jubilatedeo

Ste-Bernadette Soubirous

Bergère à Lourdes, témoin de plusieurs apparitions de la Vierge (1844-1879) (voir sa notice détaillée au 18 février)

St-Crémence

Martyr à Saragosse (+ vers 304), Compagnon de Caïus

St-Drogon d'Epinoy

St-Drogon d’EpinoyNoble flamand. Lorsqu’on lui apprend, à l’âge de 10 ans, que sa mère a perdu la vie en le mettant au monde, il ressent immédiatement un terrible sentiment de culpabilité. Son père décède alors qu’il a 18 ans. Devenu orphelin, il distribue tous ses biens et devient pèlerin pénitent, effectuant pas moins de 9 voyages à Rome. Il travaille pendant 6 années comme berger, près de Valencienne avant de s’installer comme ermite à Sebourg, dans le Hainaut, où il passe les 40 dernières années de sa vie, se nourrissant uniquement d’orge et d’eau (1105-1186 ou 1189) Selon la légende, Drogon aurait eu le don d’ubiquité, certains témoins dignes de foi l’ayant vu simultanément en train de travailler aux champs et en train d’assister à une messe. Saint-Drogon d’Epinoy est le parton des personnes autistes et des personnes qui souffrent d'un défaut physique. Il est invoqué pour leur procurer un réconfort.
Source de l’image : inconnue

Ste-Encratide

Jeune portugaise. Pour échapper au mariage, elle s’enfuit de la maison familiale et se rend jusqu’à Saragosse, où elle est arrêtée et martyrisée (+ vers 305)

St-Fructueux

Fils d’un général de l’armée royale des Visigoths. À la mort de ses parents, il étudie la théologie au séminaire de Palence, puis distribue la majeure partie de son héritage aux pauvres, rachète la liberté de plusieurs esclaves et fonde plusieurs monastères. Il devient d’abord moine, puis ermite Galicie. Sa réputation attire de nombreux disciples, pour qui il fonde plusieurs autres monastères, qu’il place sous la règle de Saint-Benoît et dont il devient l’abbé. Il attire tellement de vocations que le roi est obligé d’intervenir pour imposer des limites, craignant de manquer d’hommes pour son armée. Quelque temps après, Fructueux émet le souhait de partir se retirer en Égypte ; le roi intervient à nouveau pour l’en empêcher, considérant que son départ aurait un impact trop important sur les populations. Fructueux est alors obligé d’accepter la charge d’évêque de Dumium, en 654, puis celle d’archevêque de Braga, au France, en 656 (+ 665) On demande à Saint-Fructueux de faire cesser la pluie.

St-Joachim Piccolomini

Jeune noble de la ville de Sienne, en Italie. À l’âge de 14 ans, il entre chez les frères lais de l'Ordre des Serviteurs de Marie. Ses compagnons l’encouragent à étudier pour devenir prêtre, mais Joachim préfère l’humilité des tâches subalternes. Sa réputation de sainteté est si grande qu’il demande à être transféré à Arezzo pour échapper aux nombreux disciples qui affluent pour le rencontrer. Mais son départ cause un tel déluge de plaintes qu’il est contraint de rentrer (1258-1305)

St-Magne des Orcades

Membre de la famille royale de Norvège, comte des Orcades (îles écossaises). En 1098 il participe aux campagnes du roi Viking Magnus Barelegs dans les îles d’Écosse. Mais lorsque ce dernier veut pousser plus loin ses incursions (jusqu’au Pays de Galles), Magne refuse de suivre, s’attirant ainsi l’hostilité du souverain et de son armée. Il profite d’une nuit où le navire est à quai pour s’enfuir, et réussit à se rendre jusqu’au palais royal où il est accueilli par le roi Malcolm et par son épouse la reine Marguerite, puis il se lie rapidement d’amitié avec le prince Edgar. On lui attribue alors le titre de comte de Caithness et épouse une femme écossaise. Lorsqu’il apprend que Magnus Barelegs a été tué à Ulster, en Irlande, il décide de rentrer en Norvège, où il découvre que son cousin Haakon s’est emparé de ses terres et qu’il maltraite son peuple. Les deux hommes s’engagent alors dans un conflit qu’ils tentent à plusieurs reprises de régler, mais sans jamais y parvenir. Au cours d’une ultime tentative de réconciliation, Magne est traitreusement assassiné par les hommes de Haakon (1076-1116)

St-Paterne (Pair)

Originaire de Poitiers, Paterne devient successivement moine, puis ermite près de Coutances et enfin évêque d’Avranches (+ 563 ou 574)

St-Primitif

Martyr à Saragosse (+ 304)

St-Turibe

Évêque d'Astorga (+ vers 460)

Haut de la page

Phase de la lune


.
.

Dicton du jour

Saint-Drogon pluvieux,
An fromenteux

Prénoms à fêter

    (Aucun)
Ornamental

Les saints du calendrier et les dictons  ©  1997-2023